Témoignage | feedback des étudiants sur l’enseignement à distance

Deux semaines après le confinement imposé par cette pandémie, nous avons été mobilisés en urgence pour un passage de l’enseignement traditionnel au numérique, le fameux « online learning system » ! Cette révolution numérique n’aurait pu voir le jour sans le soutien techno-pédagogique de toute la communauté de l’USJ ni les outils mis à notre disposition (Moodle, Teams et Forms), en passant par l’expertise et l’assistance de l’Unité des Nouvelles Technologies Éducatives (UNTE), les guides et tutoriels vidéo pour choisir les outils les mieux adaptés à nos cours, ainsi que le soutien de tout un réseau actif de partage de mail de soutien et de formation.

Trois outils ont essentiellement été utilisés pour mes cours de pharmacologie à la Faculté de Pharmacie et d’ED intégrés Pharmaco-biologie réalisé avec d’autres professeurs partageant la même séance.

A la fin de chaque cours, une évaluation anonyme utilisant la plateforme « Forms » était lancée auprès des étudiants afin d’évaluer objectivement cette nouvelle approche d’enseignement. Ainsi, la majorité des étudiants a avoué ne pas être familière avec ces plateformes d’enseignement à distance, cependant, une simple notice des tâches à suivre s’est révélée suffisante pour la réussite de ce processus.

Bien que cette méthode d’enseignement leur soit nouvelle, les étudiants l’ont quand-même évaluée et la note rendue était de l’ordre de 4.5/5 (50 réponses en moyenne pour les 2 évaluations).

Les problèmes majeurs signalés concernaient surtout la connexion internet instable, les coupures d’électricité, la difficulté à comprendre certaines notions à distance, des problèmes techniques liés aux microphones des étudiants, ainsi que la transmission différée (que les étudiants ont attribué essentiellement à l’instabilité de la connexion). En effet, nous avons remarqué qu’il y avait un certain décalage entre un partage d’écran et l’apparition sur les plateformes des autres personnes du groupe (également passage d’une diapositive à une autre sur Powerpoint) et que la diffusion de vidéos éducatives lors de ce partage d’écran n’était point un succès à cause du manque de synchronisation entre le son et l’image.

Les supports de cours ont été diffusés de la même manière qu’ils l’étaient pour les cours magistraux. Les suppléments de questions ont été envoyés par mail ou WhatsApp (articles supplémentaires, vidéos, etc.). Le cours avait également été ajouté sur le « Class Notebook » de TEAMS.

Plusieurs longueurs de cours ont été essayées : la majorité des étudiants ont préféré garder des cours de 1h15, bien que ceux de 1h30 restaient également envisageables. Les étudiants ont estimé que la communication avec le professeur était facile et ils ont déclaré avoir pu poser toutes les questions qu’ils voulaient dans la majorité des cas. Enfin, les étudiants ont estimé que cette méthode d’enseignement a permis de capter leur attention mais un peu moins qu’en salle de classe.

Ce qu’ils ont le plus apprécié dans ces nouvelles méthodes d’enseignement, c’est le fait d’être à l’aise chez soi, sans avoir à se lever trop tôt ni se déplacer et perdre du temps, de mieux se concentrer « sans la distraction en classe », de pouvoir reprendre un enregistrement audiovisuel du cours et d’interagir avec le professeur et les autres étudiants. Ils ont enfin déclaré que le cours était très agréable et bien organisé (tous les étudiants avaient leurs microphones en mode silencieux et ne le débloquaient que pour poser leurs questions à tour de rôle ; à noter que nos classes comprennent jusqu’à 60 étudiants !).

Même si un passage vers un enseignement entièrement numérique n’est pas envisageable pour le moment, cette crise sanitaire nous a permis de découvrir, à nous professeurs et aux étudiants, que cette méthode est simple et extrêmement pratique et pourrait constituer une alternative aux cours présentiels dans des circonstances exceptionnelles où les étudiants et les enseignants sont dans l’impossibilité de se déplacer (conditions climatiques extrêmes, manifestations, conditions sanitaires, repos à domicile exigé par certaines conditions médicales, etc.).


Aline Hajj

Professeur Associé, PharmD, PhD – Faculté de pharmacie
Laboratoire de Pharmacologie, Pharmacie clinique et Contrôle de Qualité des Médicaments (LPCQM) Pôle Technologie-Santé (PTS)

Print Friendly, PDF & Email